10 conseils d’un industriel milliardaire

Connaissez-vous Andrew Carnegie ? Si vous vous êtes intéressés au développement personnel, vous avez sûrement entendu parler de Napoléon Hill puis peut-être d’Andrew Carnegie. Monsieur Carnegie a été le mentor de Napoléon Hill.

Il est à l’initiative du travail de Napoléon sur les lois et la philosophie du succès. Je présente le processus pour créer un cerveau collectif sur ma chaîne YouTube.

J’ai eu du mal à trouver des informations sur ce Monsieur, et j’ai finalement trouvé un livre sur lui que j’ai lu très rapidement. 

Nous allons voir dans cet article, deux dangers identifiés par Monsieur Carnegie pour les jeunes qui débutent dans la vie. Ils sont toujours d’actualité aujourd’hui. Puis nous verrons 10 de ces conseils.

Qui est Andrew Carnegie ?

Andrew Carnegie a commencé à travailler très jeunes et gagnait très peu.

Lorsqu’il parle de ces années d’effort et de pauvreté, Monsieur Carnegie se livre à des louanges enthousiastes de la pauvreté. 

Il a dit par exemple :

Il y a plus de bonheur, plus de satisfaction complète, une vie plus honnête, dans l’humble cottage du pauvre que dans le palais du riche.

Andrew Carnegie

Pour lui, la pauvreté et les difficultés de la vie permettent d’apprendre davantage que l’aisance et le confort.

Il a changé de travailler progressivement. Il avait comme philosophie de donner le meilleur de lui-même et de travailler dur pour apprendre rapidement les connaissances nécessaires à la réalisation de ses missions.

Il apprenait au fur et à mesure ce dont il avait besoin pour pouvoir saisir les opportunités lorsqu’elles se sont présentées à lui.

Il est passé d’un enfant pauvre qui travaille pour aide sa famille à une fortune estimée à environ 347 milliards d’euros.

Voyons maintenant deux dangers auxquels nous pouvons être exposées.

Les dangers pour les jeunes

Il adresse la route du succès aux jeunes qui veulent se lancer dans les affaires. En lisant ce livre, je me suis dit que les problématiques qu’il soulève me semblent toujours d’actualités aujourd’hui. Il commence par les dangers sur lesquels il faut être vigilant.

L’Alcool

Le premier, l’alcool : il recommande de ne jamais boire d’alcool fort à l’excès et propose si c’est trop dur de jamais y toucher en dehors des repas. Je ne vais pas vous faire un article sur les dangers de l’alcool, vous les connaissez déjà et Angélique de la chaîne YouTube Ivre de vie fait ça très bien.

Vous le savez également, si nous voulons atteindre nos objectifs, on a besoin de discipline pour rester concentré sur ce qui compte. L’alcool a tendance à diminuer notre discipline et à nous faire “chuter”.

La spéculation

Le deuxième danger est la spéculation. “La contrefaçon des affaires est la spéculation.” Pour lui, on ne peut gagner quoi que ce soit sans donner. Il dit « qu’un homme d’affaires donne toujours quelque chose en échange de ce qu’il gagne, et il remplit ainsi une fonction utile. Ses services sont nécessaires et procurent un bénéfice à la communauté. » 

À l’inverse, le spéculateur est, d’après Monsieur Carnegie, « un parasite vivant du travail des hommes d’affaires. Il ne crée rien et ne satisfait aucun besoin. »

Pour résumer ce que nous présente ici l’auteur, il nous invite à renoncer à l’excès d’alcool et à la spéculation. Pour éviter de nous retrouver à chercher à gagner sans rien donner et à perdre notre volonté d’action à cause de l’alcool. 

Sans respecter ces principes, vous risquez de perdre le cap que vous vous êtes fixé. Le plus grand risque est de vous retrouver dans 5 ans ou dans 10 ans exactement au même point qu’aujourd’hui ou bien avec des problèmes d’alcool et un manque d’argent à cause de la spéculation.

Monsieur Carnegie, dans sa grande bonté, nous donne aussi des conseils pour avancer dans la vie. Je vais maintenant vous donner les principaux que j’ai retenus.

Les conseils de Monsieur Carnegie

Il y aurait de la matière pour faire un contenu par conseil que je vous présente ici. 

Abonnez-vous à ma newsletter en cliquant ici

Dans les prochaines semaines, je vais approfondir chacun de ces conseils à travers ma newsletter.

Vos dépenses toujours moindres que vos revenus

J’ai parlé récemment dans la vidéo sur célébrer vos victoires d’une manière d’aider à épargner.

La première étape étant bien évidemment de dépenser moins que ce que l’on gagne. Je l’écris comme ça et pourtant, je sais précisément de quoi je parle puisque pendant un temps, je n’ai pas fait ça, ce qui m’a causé divers problèmes au fur et à mesure du temps.

Selon l’auteur, l’épargne est un de plus grand devoir de l’homme. Il va même plus loin encore en disant qu’“amasser ce qui est nécessaire pour vivre est un devoir, acquérir de grandes richesses n’est pas une vertu, mais une grande responsabilité.”

Une personne qui se respecte ne sera jamais heureuse, ni même satisfaite, tant qu’elle devra compter sur d’autres pour les nécessités de la vie. 

LES DÉPENSES DOIVENT TOUJOURS ÊTRE MOINDRES QUE LES RECETTES.

Ceci est valable pour toute entité qui gagne de l’argent.

Quand vous aurez mis en place l’habitude pour épargner une partie de vos entrées d’argent chaque mois, vous pourrez vous constituer un patrimoine et mettre à l’abri du besoin les personnes qui dépendent de vous.

Ce besoin d’épargne s’arrête lorsque nous avons mis de côté assez d’argent pour subvenir convenablement aux besoins de nos familles. Ce chiffre va varier d’une personne à l’autre. 

Entassez des millions est de l’avarice et non de l’épargne.

S’éduquer

Continuer d’apprendre même après vos études, même si vous travaillez.

Nous sommes aujourd’hui le résultat des décisions que nous avons prises ces cinq dernières années et nous savons faire ce que nous avons appris ces cinq dernières années.

Donc si vous ne prenez plus de décisions ou que vous n’apprenez plus à faire des choses, dans cinq ans, vous ne serez même plus qui vous êtes aujourd’hui, vous aurez régressé. 

Parce que si l’on n’apprend pas, on désapprend.

Comment continuer à s’éduquer ?

Je suis convaincu qu’il y a un sujet qui vous intéresse, il n’est peut-être pas en rapport avec votre travail, ni même avec tout ce que vous connaissez aujourd’hui, mais vous avez ce désir de creuser ce sujet. 

Faites-le pour vous. Vous n’avez pas d’excuse parce que presque toutes les connaissances sont disponibles facilement sur Internet. 

Cherchez, lisez, pour comprendre et apprendre.

Ensuite, vous allez pouvoir en parler avec d’autres et pouvez être, vous découvrir une passion pour ce sujet, vous pourrez ensuite choisir de continuer à creuser ou non.

Dans vos études, vous vous éduquez aussi. Quand j’étais en école d’ingénieur, on nous avait dit que c’est nous qui faisons notre école. 

Il y a les cours et ensuite, c’est nous qui créons ce que notre école va nous apporter au travers des stages, mais aussi des différents projets que l’on peut mener en parallèle.

En mélangeant tout ça, vous allez finir par faire des connexions entre différents sujets. Tout cela vous apportera des connaissances uniques.

Alors apprenez à apprendre. Et continuer à découvrir le monde comme un enfant.

Mettez tous vos œufs dans un panier et surveillez-le

J’ai déjà entendu cette phrase pour ce qui concerne l’investissement en bourse. C’est peut-être judicieux de se demander si ça peut être appliqué à d’autres domaines.

Je suis convaincu que oui, voyons ce que signifie cette phrase.

Pour moi, ça veut dire se concentrer sur un sujet et surveiller ce qui se passe dans le secteur concerné pour rester à jour dans les connaissances et dans les innovations sur le sujet.

Rester concentré sur ce qui est le plus important. 

En lien avec la simplicité et pour vous créer une vie simple, une manière de faire est de se focaliser sur un objectif pour mettre toutes vos actions et toute votre attention pour apprendre et pour avancer vers votre destination.

Se rendre utile pour les autres

Comment se rendre utile voir indispensable aux autres ? 

Notamment dans votre travail, il y a encore ici beaucoup de choses à dire. Pour rester simple, une première façon de faire est de faire vite et bien ce que l’on vous demande pour prouver votre valeur.

Ensuite, proposer des solutions, des façons de faire certaines tâches différemment avec pour but de travailler plus vite pour un résultat de meilleure qualité.

Rendre des services exceptionnels

Ici, ça rejoint le point précédent. 

Une bonne question pour ce point est de vous demander comment vous aimeriez être servi ? 

Il y a des chances pour que la façon dont vous aimeriez être servi vous permette de donner de cette manière-là aux personnes que vous servez. 

Le deuxième avantage est qu’il y a de fortes chances pour que ça vous corresponde et donc que vous soyez alignés entre ce que vous donnez et ce que vous recevez.

Être honnête

Si vous êtes honnête, vous inspirerez confiance et les autres vous feront confiance. L’honnêteté implique d’éviter la dissimulation, la spéculation. Si vous agissez avec honnêteté, vous allez toujours donner en échange de quelque chose.

Le deuxième critère est : que si l’action que vous faites était connue de tous, comment le vivriez-vous ? Auriez-vous honte ? Si oui, il s’agit d’une action à éviter sinon, allez-y foncer !

Faire un peu mieux que la moyenne

Quel que soit votre objectif, si vous vous concentrez dessus, vous arriverez assez facilement à faire mieux à condition de vous former à en savoir plus que la moyenne des gens.

La plupart des gens ne feront pas l’effort de se former sur le sujet que vous voulez traiter. Donc, avec un peu de travail et de concentration, vous en saurez plus que la plupart des gens.

Ensuite, vous allez avoir besoin d’agir. D’agir un peu mieux que la moyenne.

En sachant que la majorité des gens ne finissent jamais un livre qu’ils achètent, si vous les finissez vous aurez agi plus.

Un autre moyen pour vous dépasser est de vous comparer à vous-même. Vous pouvez faire un premier test et comparer ensuite par rapport à ce résultat. 

En cherchant à vous améliorer, vous allez faire un peu mieux à chaque jour. 

Prenons un exemple, dans le cas où vous faites un footing de 500 m la première fois. L’objectif va être ensuite de faire 600 m par exemple et ainsi de suite.

Ceci est valable pour n’importe quel projet.

Habitudes de conduite

Tous ces conseils sont importants pour avancer sur un projet. Pour bien les intégrer, nous avons besoin d’habitudes pour les réaliser sans y penser.

Mettre en place une habitude n’est pas évident.

Selon Andrew Carnegie, le succès durable ne peut être obtenu que par une conduite loyale et honorable, par des habitudes irréprochable et une vie correcte, par l’emploi du bon sens et d’un jugement rare dans toutes les relations de la vie humaine. 

Car le crédit et la confiance s’éloignent de [l’homme ou de la femme] maladroit en paroles ou en action, qui a des habitudes irrégulières, ou bien est soupçonné de pratiques peu délicates.

J’ai fait plusieurs contenus sur les habitudes. Je vous donne les liens à la fin de ce paragraphe.

Le plus important pour moi, lorsqu’on veut mettre en place une habitude, est de célébrer ses victoires. Le but est d’associer votre réussite quotidienne à une émotion positive.

Pour reprendre l’exemple du sport, si aujourd’hui vous courez 500 m et que demain vous courez 600 m, célébrez le ! Bravo, vous avez battu votre record. Vous avez atteint votre objectif. 

Juste en l’écrivant, ça me donne envie d’aller courir. 

C’est une manière de vous dépasser à chaque fois.

Pour ça, il est indispensable de mesurer ce que vous faites.

Si vous ne mesurez pas, comment pouvez-vous savoir si vous avez atteint votre objectif ? Si vous avez dépassé votre record ? Comment savez-vous votre record si vous ne mesurez pas ?

Je m’arrête là pour ce point et je vous renvoie vers les contenus associés aux habitudes :

Recommandation d’apprentissage d’Andrew Carnegie

Chacun d’entre nous a besoin de lire, d’étudier et d’aller au fond de beaucoup de choses pour éviter les dangers de l’ignorance qui entourent le monde aujourd’hui.

Nous allons voir les définitions des notions que nous avons besoin d’apprendre d’après Andrew Carnegie.
Je ne vais pas faire un cours d’économie parce que j’ai encore besoin d’apprendre.

Je vais mettre la définition des notions et la source sur laquelle je suis allé chercher l’information pour que vous puissiez aller voir si vous voulez aller plus loin.

La loi de l’offre et de la demande

Source

​​Selon la loi de l’offre, un produit est offert en plus grand nombre lorsque son prix sur le marché augmente. En d’autres termes, lorsque le prix d’un produit est plus élevé, son producteur veut en vendre davantage. Le contraire est également vrai : quand le prix d’un produit offert par un producteur est inférieur, il cherche à en vendre moins.

La loi de la demande établit pour sa part que la quantité d’un produit demandé diminue quand son prix augmente. Ainsi, devant un prix plus élevé pour ce produit, les acheteurs s’en procureront moins et vice-versa.

La loi de la concurrence

Source

Les règles de concurrence ont pour objet de préciser les conditions dans lesquelles toute entreprise se doit d’opérer sur le marché. Leur objectif est de promouvoir et de sauvegarder le libre jeu de la concurrence – et de punir tout comportement pouvant porter atteinte à l’innovation et au bien du consommateur. 

Je vous laisse creuser ces sujets.

Pour résumer rapidement, éviter l’alcool et la spéculation.

Se former encore et toujours, se concentrer sur ce qui est important et rendre des services exceptionnels à vos clients. Votre employeur est aussi un client.

Merci pour votre attention tout au long de cet article.

Abonnez-vous en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Dites-moi en commentaire le conseil qui vous a le plus marqué et pourquoi.

Soyez proactif, soyez patient.

Amusez-vous.

À la prochaine,

Clément



0 Partages
Enregistrer
Partagez
Partagez