Comment rester simple ?

D’où peut venir la complexité de nos vies ?

Quand j’étais plus jeune et que j’entendais dire de quelqu’un qu’il ou elle est simple, je pensais que ce n’était pas “bien”. Je mets volontairement des guillemets parce qu’il n’y a pas de question de bien ou mal ici.

Il y a bien un sens péjoratif et pourtant, il est beaucoup moins important que les bénéfices à se créer et à garder une vie simple.

Je ne prétends pas tout savoir sur le sujet, loin de là et heureusement pour moi, j’ai encore tout à apprendre.

Ce qui m’intéresse ici est de vous partager ma vision de ce que peut être une vie simple et comment je travaille à cela le plus souvent possible.

Comment développer une vie simple à votre image ?

Après le premier confinement, j’ai beaucoup entendu autour de moi que ça avait été une occasion de ralentir le rythme de vie effréné que l’on peut avoir. Une occasion unique de prendre le temps de revenir à l’essentiel, revenir à ce qui compte vraiment.

Finalement, comment conserver un rythme qui nous permet de prendre le temps de vivre ?

Pour moi, la solution est d’avoir une vie simple. Simplifier sa vie dans le quotidien, simplifier sa vie dans sa tête, simplifier ses relations et ses activités.

Qu’est-ce qu’une vie complexe ?

Pour moi, il s’agit d’une vie principalement dirigée par les autres. Par manque de choix ou par peur du regard des autres, on agit en fonction de ce que les autres pourraient penser au lieu de choisir ce que vous voulez vous.

Cela va vous paraître contre intuitif et pourtant, je pense que c’est un élément important à mentionner ici.

La vie se complexifie lorsque l’on ne s’organise pas.

Ici encore, le manque d’organisation fait que vous êtes organisé par d’autres et que votre temps est utilisé en fonction de ce qu’il se passe autour de vous et de ce que d’autres vous demande.

En lien direct, il y a le nombre d’activités que vous faites, le nombre d’engagements que vous prenez. Par activités, ça peut être des sorties avec des amis, du sport, des engagements associatifs.

Toutes ces activités sont bonnes en soi à condition de les mesures.

Quand je regarde en arrière, je réalise que je ne pourrai plus vivre aujourd’hui comme je vivais il y a trois ans.

Et pourtant, je pense honnêtement que je fais beaucoup plus de choses aujourd’hui qu’avant.

J’ai remplacé plusieurs activités par des choses que j’ai choisies et qui m’apportent beaucoup plus de valeur au quotidien.

J’ai posé la question suivante sur les réseaux sociaux : comment simplifiez-vous votre vie au quotidien ?

Je vais attendre quelques jours pour écrire dans la suite de cet article en fonction des retours.

Soyez proactif !

Soyez patient !

À la prochaine,

Clément


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


0 Partages
Enregistrer
Partagez
Partagez