Apprenez vous comme un enfant ?

Un enfant a une capacité d’apprentissage exceptionnelle. Nous avons tous eu ces mêmes capacités au début de notre vie. Comment pouvons-nous la réutiliser une fois adulte pour continuer d’apprendre ?

Croire qu’une fois adulte, l’apprentissage est terminé

Certaines personnes pensent qu’une fois l’école ou les études terminées, nous n’avons plus besoin d’apprendre. Pourtant, nous avons presque tous des domaines qui nous intéressent et que nous n’avons jamais étudiés à l’école. 

Une autre difficulté après la motivation à apprendre est que nous ne savons peut-être plus vraiment par où commencer ni pourquoi on aurait besoin de continuer d’apprendre. 

Pourquoi pensez-vous que vous n’avez plus besoin d’apprendre ?

L’apprentissage peut passer au second plan. Après l’éducation que nous avons reçue, l’école et les études, il faut travailler pour gagner de l’argent. Autrement dit, on passe aux choses sérieuses.

« L’investissement le plus important que vous puissiez faire est en vous-même. »

Warren Buffett

Comme le dit Warren Buffett, l’investissement le plus important que je puisse faire est en moi-même. Cela montre bien l’importance que nous avons tous à apprendre et à continuer à apprendre pour progresser autant sur des compétences techniques que sur des compétences de savoir-être. L’investissement à la fois en temps et en argent pour votre propre progression ne sera pas vain.

Personne ne connaît toutes les connaissances dans un domaine en particulier donc nous avons tous une énorme marge de manœuvre dans notre apprentissage en fonction de ce qui nous intéresse et surtout de ce que nous voulons en faire.

Pourquoi est-il nécessaire d’investir sur soi ?

Pour certains domaines, comme la médecine et la psychologie par exemple, les recherches continuent,  de nouveaux éléments de connaissances sont découverts. Il est donc nécessaire pour les professionnels concernés  de continuer à se former pour rester à la pointe des avancées  pour adapter au mieux  leur travail.

Le développement personnel par exemple sert à travailler sur soi et sur les compétences de savoir-être qui sont de plus en plus recherchées. Je doute qu’une personne, qui finisse  ses études, se connaisse totalement elle-même et sache tout ce qu’il faut pour bien interagir avec les autres. Il faut une vie entière pour cela 🙂

Ce n’est pas possible pour la simple raison que nous évoluons tous chaque jour, nous changeons continuellement et donc nous avons toujours de nouvelles compétences à apprendre.

L’autre avantage de continuer à se former en permanence  est d’augmenter sa propre valeur pour une entreprise, sa propre vie personnelle ou sociale.  Par exemple, lorsque je fais des recherches pour écrire un article, j’apprends beaucoup de choses, que je peux réutiliser. Je peux ainsi augmenter la valeur que je vous apporte en continuant d’apprendre.

Comment apprend un enfant et comment pouvons-nous nous inspirer d’eux pour apprendre ?

Un enfant est extraordinaire

Les enfants ont une motivation très puissante pour apprendre parce que le cerveau aime apprendre des autres. Ils observent et enregistrent tout ce qu’ils voient autour d’eux. Ils sont également animés d’un désir ardent d’explorer le monde physique inconnu qui les entoure. Et enfin ils sont, et nous aussi, des êtres de relations qui ont besoin de nouer des liens avec les autres.

Un enfant remet en question ses connaissances du monde pour le découvrir à travers 4 étapes : les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences 

Les définitions des 4 piliers de l’apprentissage sont tirés de l’article du lien ci-dessus :

Attention : “L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit.”

Engagement actif : “L’enfant sera d’autant plus actif et engagé quand il aura envie de faire l’action. Cette envie est déclenchée quand l’activité lui plaît, qu’elle importe pour lui, qu’il y voit un intérêt personnel, qu’elle fait sens… et non pas parce qu’il y est contraint par un intervenant extérieur.”

Retour d’expérience : “Recevoir un retour d’information immédiat sur l’action en cours est constitutif de l’apprentissage. Plus le retour est proche dans le temps de l’erreur, plus l’action corrective sera efficace et intégrée de manière pérenne.”

Consolidation : “L’automatisation des connaissances est essentielle. L’automatisation est le fait de passer d’un traitement conscient, avec effort à un traitement automatisé, inconscient.”

Prenons nous exemple sur les enfants pour se développer ?

Lorsque j’ai lu cette explication de la manière dont apprend un enfant, j’ai tout de suite pensé à la roue de Deming : Planifier, Développer, Contrôler, Ajuster. 

En fait, lorsqu’un enfant apprend, si je simplifie, il teste, corrige et apprend de ce qu’il vient de faire.

Pourquoi ne faisons-nous pas la même chose ? ou plutôt, comment pouvons nous utiliser cela pour apprendre ?

Enfin, d’après Alison Gopnik, un enfant peut emmagasiner beaucoup d’informations en même temps mais va avoir une mauvaise concentration sur une chose en particulier. Alors qu’un adulte va réussir à se concentrer sur une chose précise et le cerveau va s’éteindre pour le reste à ce moment-là.

Pour prendre le meilleur des deux, comment pouvons-nous enregistrer beaucoup d’informations en même temps comme un enfant lorsque nous sommes en mode découvertes ? Et se concentrer intensément sur un sujet pour l’approfondir lorsque nous avons une idée de quelque chose à faire suite aux découvertes réalisées. 

Pour expliciter ces deux idées, je vais prendre un exemple qui pourra s’appliquer à d’autres thèmes, sujets ou projets.

Le weekend dernier, je me suis dit que je voulais construire quelque chose de mes mains en bois. J’ai commencé par regarder sur internet ce qu’il est possible de faire en bois et vous vous en doutez, il y a beaucoup de choses. 

Enregistrer beaucoup d’informations

J’ai choisi, comme on est en hiver, de construire une mangeoire pour les oiseaux. J’ai regardé ce qu’on peut faire et encore une fois, il y a énormément de choses différentes. Je me suis également renseigné sur la manière de leur donner à manger, quand leur donner, comment organiser le lieu ou je leur donne à manger etc.

En clair, j’ai cherché les informations concernant mon problème pour pouvoir le résoudre et grâce à internet, j’ai trouvé beaucoup de réponses diverses et variées.

Puis j’ai choisi un modèle de mangeoire.

Se concentrer sur une idée en particulier et l’approfondir

Je l’ai construit en deux heures pour pouvoir le mettre en place dans la journée. J’ai acheté les graines et j’ai tout installé dehors. Les oiseaux ont mis quelque jours à s’approcher et maintenant il y en a un certain nombre qui viennent.

Le processus que j’ai utilisé :

  1. Je veux construire quelque chose en bois
  2. Recherche sur le sujet
  3. Choix
  4. Approfondissements des recherches
  5. Choix/Décision de passer à l’action
  6. Réalisation

Que peut-on obtenir grâce à cette méthode ?

Il semble donc possible de s’organiser pour enregistrer une quantité d’informations sur un sujet puis le travailler en profondeur pour obtenir le résultat désiré.

Cela vous permettra également de vous remettre dans l’apprentissage de quelque chose que vous voulez découvrir et de réapprendre à remettre vos connaissances en question pour les approfondir. 

En commençant par approfondir vos connaissances sur un sujet, vous pourrez ensuite augmenter vos compétences humaines ou techniques.

Si vous avez déjà travaillé comme cela ou si vous avez une autre méthode, pouvez-vous la partager en commentaire ?

Enfin, si vous testez cette méthode, venez également partager votre expérience !



1 Partages
Enregistrer1
Partagez
Partagez