Vivre sans smartphone pour s’en libérer

Si vous me suivez sur les réseaux, vous avez déjà entendu parler de cette histoire.

Dans le cas contraire, je vais vous raconter ce qu’il s’est passé le weekend dernier.

Nous avons fait un week-end au camping en famille.

Week-end super agréable et reposant. Nous testons notre matériel pour cet été.

Nous sommes revenus à l’essentiel en étant ensemble dans les activités simples du quotidien et dans la nature.

La fin du week-end arrive, nous rangeons nos affaires et je charge la voiture.

Tout est prêt, je m’assois sur mon siège, je ferme la porte de la voiture et je sens au même moment que mon téléphone glisse de ma poche.

Je me dis, non, ce n’est pas possible… C’est mon téléphone, il a peut-être eu le temps de passer avant que je ferme la porte.

Je rouvre et je regarde… L’écran est coupé en deux comme sur la photo…

Je me dis ok, je vais m’en racheter un rapidement, pour pouvoir continuer ce que je fais.

Ensuite, je me demande comment je peux utiliser cet événement.

Pourquoi pas utiliser cette période pour m’organiser différemment sans smartphone et voir ce que ça donne.

Un smartphone est un outil super puissant qui permet de faire beaucoup de choses. J’ai commencé par identifier les fonctionnalités que j’utilise souvent pour trouver un substitut.

Je vais aussi tester les bénéfices que l’on donne à être moins connectés et moins sur son smartphone.

J’ai commencé cette expérience il y a maintenant une semaine.

Les bénéfices de la déconnexion

Mieux se concentrer

Le premier bénéfice de se déconnecter est de réussir à mieux se concentrer et plus longtemps. Ça devrait donc me permettre d’être plus productif.

Pour la concentration, à chaque fois que quelque chose nous interrompt, nous mettons le double du temps à être à nouveau concentré. Il peut s’agir d’un message, d’une notification, ou même rien du tout. On peut et ça m’est arrivé un bon nombre de fois, regarder son téléphone sans rien faire.

J’avais déjà regardé plusieurs fois avant que mon téléphone ne soit cassé le temps d’écrans et le nombre de déverrouillage de mon téléphone. Je déverrouille mon téléphone en moyenne toutes les 20 minutes. Ça veut dire qu’à chaque fois, je me déconcentrais de ce que je faisais, je regardais mon téléphone pour rien et je devais ensuite me reconcentrer sur ce que j’étais en train de faire.

Pas de quoi être très productif.

C’était tellement devenu “naturel” que je ne m’en rendais même plus compte.

Concernant le smartphone, une étude montre que la simple présence d’un smartphone dans une pièce diminue notre capacité de concentration.

Gain de temps

Le deuxième bénéfice est un gain de temps. Le temps est notre ressource la plus importante. En regardant le temps passé sur le smartphone, je ne sais pas pour vous, mais je me suis demandé qu’est ce que je faisais exactement sur mon téléphone tout ce temps-là.

Je ne peux pas le vérifier, mais ça devait être entre 3 et 4 h au moins.

En ayant plus de smartphone, je peux faire autre chose. Lire, me promener, prendre un temps de qualité avec mes proches et mes amis. Ou plus simplement du temps pour moi et pour réfléchir.

Se détendre hors connexion

Le troisième bénéfice est de se détendre en étant moins connecté du fait d’être dans l’instant présent. Pour observer, et ne pas voir. Écouter et ne pas entendre.

Pour finir cette partie, je vais parler d’un piège, celui de l’ennui.

Je suis allé chez le médecin hier et je n’avais pas de smartphone, j’ai pu observer les gens et qu’est ce qu’ils faisaient tous ? Ils étaient sur leur smartphone. Je ne sais pas ce qu’ils faisaient. En revanche, ce n’était probablement pas quelque chose qui les aura marqués dans leurs vies. Je faisais la même chose évidemment et je referai peut-être la même chose quand je rachèterai un smartphone si j’en rachète un.

Pour éviter cela avec ou sans smartphone, prenez le temps d’y penser et de prévoir ce que vous pourriez faire si vous avez un temps d’attente.

Voyons maintenant les différentes fonctionnalités que j’ai besoin de remplacer sans smartphone.

Les fonctionnalités que je dois remplacer

La première chose qui m’est venu à l’esprit est d’avoir l’heure. Je regardais énormément mon téléphone pour voir l’heure ou bien peut-être était-ce une excuse pour regarder mon téléphone.

J’ai tout de même besoin d’un moyen d’avoir l’heure avec moi quand je n’ai pas d’autres moyens.

Ensuite, je prends beaucoup de notes quand je me promène ou quand je travaille, j’ai besoin d’avoir un moyen simple et rapide pour prendre des notes. Je ne veux pas utiliser un simple cahier et un stylo parce qu’après, je ne retrouve pas les informations que je note donc ça ne dure pas. Et puis je n’ai pas envie non plus de m’encombrer avec plein de cahiers.

Même si je n’ai pas de smartphone, j’ai quand même besoin d’un téléphone pour être joignable et pouvoir appeler.

Avec mon téléphone, je faisais aussi du montage vidéo pour les publications que je fais sur les réseaux, j’utilisais aussi mon ordinateur donc maintenant je fais tout avec.

En parlant vidéo, tous les contenus que je faisais étaient filmés avec mon téléphone donc il me faut un autre moyen.

Enfin la publication, pour Tiktok et YouTube, je peux passer par l’ordinateur. Mais pour les réels avec Instagram et Facebook, ça ne fonctionne pas sur ordinateur…

Les bénéfices que je vois une semaine après

Après une semaine sans smartphone, je reconnais que je suis beaucoup plus concentré sur ce que je fais.

Dans mon travail, mais aussi dans mes relations.Quand je suis avec ma femme ou mes enfants, je le suis à 100 %. Ça ne peut qu’améliorer les relations.

J’ai aussi un sentiment de liberté. Je suis pleinement à ce que je fais. Quand je me balade avec mon chien, il n’y a rien d’autre. Quand je joue avec un enfant, il n’y a rien d’autre.

Je lisais récemment que pour être plus créatif, il faut laisser son esprit vagabonder pour rêver et créer.

En vivant cette expérience, c’est ce qu’il se passe. Je résous petit à petit les problèmes que j’ai, avec créativité.

Le dernier point, très important pour moi, est que mon smartphone était une grosse source de distraction. Sans ça, je réfléchis plus, je suis plus présent à ce que je fais et ce que je vis et surtout, j’observe plus.

Pour donner un petit exemple, la semaine dernière, je promenais mon chien près des remparts d’Avignon et pour la première fois, je ne les ai pas vus, je les ai regardés.

Vous pouvez penser que je joue sur les mots, mais ce n’est pas pareil. Voir quelque chose est passif alors que regarder est une démarche active.

Les solutions que j’ai trouvées 

Pour l’heure, ma femme m’avait offert une montre il y a quelque temps. Je ne la mettais plus parce que mon chien avait mangé le bracelet. Je suis allé la faire réparer et c’est très pratique finalement d’avoir une montre et puis en plus, c’est joli !

Pour la caméra, la grande question que l’on m’a posée sur les différents réseaux. Encore un peu de patience, j’y réponds plus bas.

Pour prendre des notes, j’ai acheté un cahier Rocketbook. C’est un cahier un peu particulier qui permet d’écrire exactement comme un cahier normal. Puis je peux scanner les pages pour les sauvegarder et ensuite les effacer pour recommencer à écrire.

Un cahier qui ne finit jamais ! Le rêve pour ne pas s’encombrer et pour conserver ses notes !!

Ensuite, le montage, j’en ai déjà parlé, c’est via mon ordinateur maintenant.

La publication aussi sur l’ordinateur. Pour Instagram et Facebook, j’utilise une tablette très lente qui me fait travailler ma patience. Ou bien le téléphone de ma femme.

Pour téléphoner et être joignable, j’utilise un téléphone Samsung dernier cri… Non c’est juste un téléphone à clapet tout bête qui fait que téléphone.

Image

Comme me disait mon fils récemment, il faut que téléphone, rien d’autre ?

Enfin, pour la caméra, j’ai parlé de mon expérience à des amis qui m’ont prêté une caméra pour que je puisse continuer à filmer.

Les problèmes que j’ai encore à résoudre

Le problème principal que j’ai encore à résoudre après une semaine sans smartphone est la publication en Réels sur Instagram et Facebook qui n’est pas possible via le site internet.

Le deuxième souci, est mon processus pour faire les vidéos qui s’est beaucoup compliqué du fait que j’utilise une caméra que j’ai besoin de mettre tout sur mon ordinateur puis de monter puis de mettre en ligne. etc…

Enfin bref, je vais continuer à tester et à améliorer mon processus de fabrication pour qu’il redevienne le plus simple et rapide possible.

Tout ça pour réduire la friction ce qui me permettra de continuer de produire des contenus de qualité.

La suite la semaine prochaine ! Ça sera sûrement plus psychologique.

Bonne semaine,

Soyez simple et faites avec ce que vous avez !

A la prochaine,

Clément



0 Partages
Enregistrer
Partagez
Partagez