Pourquoi vous ne devriez pas choisir de bonnes résolutions?

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

Pour appliquer vos bonnes résolutions, n’en prenez pas ! Pourquoi vous NE devriez PAS choisir de bonnes résolutions pour la nouvelle année ? Que faire à la place ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article, mais avant, laissez moi vous parler quelques instants des fameuses résolutions.

Le mythe de la bonne résolution

Vous connaissez ce scénario par cœur, arrive le mois de décembre de l’année 20XX, vous vous dites qu’au début d’année vous allez pouvoir recommencer à zéro, partir sur de nouvelles bases et vous fixez des résolutions qui devraient vous permettre de faire des choses que vous n’avez jamais pris le temps de faire. D’ailleurs pourquoi ?

À cause de la pression sociale, on choisit quelque chose qu’on devrait faire depuis plusieurs années. On le partage avec les gens autour de nous le 31 décembre. Ça fait croire à tout le monde, mais surtout à soi-même que l’année qui vient va être différente, que l’on va enfin faire les choses qui comptent vraiment pour nous.

Je pense que c’est la période de l’année où l’on se ment le plus à soi-même.

Pourquoi considérer le changement d’année comme un moment où l’on repart de zéro ? Pourquoi ne faisons-nous pas la même chose chaque mois qui passe ? Chaque semaine ou chaque jour ?

Surtout que repartir de zéro n’est pas possible et en avez vous vraiment envie ? Si vous pouviez tout recommencer à zéro, est ce que vous le feriez ? N’y a-t-il pas eu des choses que vous aimeriez revivre de la même façon ?

Personnellement, les difficultés que j’ai pu vivre ont été des sources d’apprentissages. Si je pouvais recommencer, je ne voudrais pas oublier les leçons que la vie m’a apprises grâce aux difficultés rencontrées.

Le problème, lorsque l’on choisit des “bonnes résolutions”, est que l’on espère que ces résolutions vont changer nos vies. Elles n’en ont pas le pouvoir, vous seul pouvez agir sur votre vie et sur ce que vous en faites.

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’est une résolution ?

Qu’est ce qu’une résolution?

Les définitions du mot Résolution que l’on trouve sur Internet sont les suivantes :

  • Transformation physique d’une substance qui se résout. Par exemple l’eau qui se transforme en vapeur : résolution de l’eau en vapeur.

Cette définition ne nous avance pas beaucoup, la deuxième va être beaucoup plus intéressante dans le sujet de cet article.

  • Opération par laquelle l’esprit résout une difficulté, un problème.

En regardant la définition, j’ai également trouvé le synonyme de résolution, c’est Solution.

Donc, en début d’années, la plupart des gens choisissent des bonnes résolutions, c’est-à-dire des bonnes solutions. Si la plupart des gens le font, est-ce pour autant une bonne chose ? C’est un autre sujet.

Si on choisit des solutions, c’est que l’on a un problème. À quel (s) problème (s) répondez-vous avec les solutions que vous avez choisies ?

Avez-vous conscience du problème sous-jacent à la solution que vous avez choisie ?

J’aime beaucoup cette citation qui est attribuée à Albert Einstein :

“Si j’avais une heure pour résoudre un problème dont ma vie dépendait, je passerais les 55 premières minutes à chercher la meilleure question à me poser, et lorsque je l’aurais trouvée, il me suffirait de 5 minutes pour y répondre.”

D’après ce scientifique, pour trouver la réponse la plus adaptée à un problème donné, il est nécessaire de bien comprendre et de bien définir le problème au travers de la meilleure question à se poser.

On peut donc dire que choisir une solution ou une résolution de fin d’années avant même d’avoir pris conscience et d’avoir défini le problème que l’on veut résoudre, c’est comme manger les ingrédients d’un repas avant de les avoir cuisinés.

Ça n’a aucun sens.

Je pense aussi que c’est la raison principale pour laquelle les bonnes solutions restent au stade de souhait ou sont abandonnées très rapidement.

Comment faire autrement ?

Comme une résolution est une solution et qu’une solution permet de résoudre un problème, je vous suggère de choisir, en fin ou en début d’année, un BON PROBLÈME.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un problème ?

Un problème est une question à résoudre qui prête à discussion notamment dans la science. La deuxième définition est une difficulté qu’il faut résoudre pour obtenir un résultat. Une situation instable ou dangereuse qui exige une décision pour être résolue.

Donc, un problème est une question ou une difficulté que nous avons à résoudre en vue d’obtenir un résultat.

Pour schématiser:

Question/Difficulté → action → Résultats

Problème → mise en place de la solution → Résultats

Maintenant, comment choisir un BON problème ? Comment définir un bon problème ?

S’il s’agit d’une difficulté, c’est contradictoire d’écrire bon avec problème et pourtant, je pense que c’est une manière intéressante de voir les choses.

Bon, Bon pour qui ? Tout d’abord, qu’est-ce qu’un problème ? C’est là qu’il est important de prendre du temps pour y réfléchir. Un bon problème pour vous peut être un mauvais pour votre voisin.

Tout va dépendre de ce que vous voulez accomplir.

Sur le blog Devenir meilleur, l’article Comment trouver votre but dans la vie en 20 minutes environ peut vous aider. J’ai beaucoup lu ce blog et c’est probablement celui-ci qui m’a inspiré à créer un.

Pendant mes études, j’ai redoublé une année en école d’ingénieur et j’ai décidé au début de l’année de prendre 6 mois pour réfléchir à ce que je voulais vraiment faire de ma vie. Cet article et bien d’autres du site m’ont aidé à réfléchir et m’ont permis de découvrir d’autres manières de faire et de vivre.

J’ai refait récemment l’exercice et j’en suis arrivé à la conclusion que ce qui m’anime est le coaching, aider les autres à trouver ce qu’ils veulent faire et à les aider de mon mieux dans la réalisation de leurs objectifs.

Maintenant, passons à la question.

À cette étape, vous savez ce que vous voulez obtenir. Nous allons maintenant réfléchir à la meilleure question à se poser.

Pour cela, nous allons passer du temps à répondre à des questions pour clarifier les choses.

  • Quelle est la plus petite étape que je peux faire aujourd’hui pour avancer sur ce sujet ?
  • Quelles sont les manières de faire à ma disposition pour réaliser cet objectif ?
  • Pourquoi je veux faire X ?
  • Qu’est-ce qui me bloque actuellement pour faire X ?

Prenons un petit exemple simple pour illustrer cette étape.

L’objectif est de perdre 10 kilos.

La plus petite étape que l’on peut faire sur le sujet dès aujourd’hui est de faire des recherches sur la perte de poids, sur les régimes possibles. J’ai fait une vidéo sur ma chaîne YouTube sur cette plus petite étape que je vous invite à regarder.

Quelles sont les manières possibles pour réaliser cet objectif ?

Il y a un nombre incalculable de régimes différents qui sont chacun une réponse potentielle à votre question. Vous allez avoir besoin de savoir comment vous fonctionnez, et ce dont vous avez besoin pour choisir le régime adapté à vous.

Ensuite pourquoi je veux perdre 10 kilos ?

Qu’est-ce que ça représente pour moi ?

Quelles sont les émotions associées à cet objectif ? Quelles émotions associez-vous à l’obtention de ce résultat ?

À quoi ressemblera votre vie une fois que vous les aurez perdus ?

Qu’est-ce qui me bloque actuellement pour le faire ?

Quelles sont mes peurs ? Est-ce un manque d’information ?

Avez-vous vraiment envie d’atteindre cet objectif ?

Je pense que les questions supplémentaires vont vous aider à bien définir les choses. Cette liste n’est pas exhaustive et il y a énormément de questions possibles pour réfléchir à tout cela. Celles-ci ne sont qu’un exemple pour vous aider.

Répondez à ces questions en étant honnête avec vous-même. Ça ne sert à rien de choisir quelque chose parce que les autres le font ou bien parce qu’il faudrait un jour le faire.

Si vous n’êtes pas décidé et prêt à passer à l’action, ce n’est pas un problème. Respectez-vous assez pour en prendre conscience et reconnaître que ce n’est pas le moment pour choisir tel ou tel objectif et c’est très bien.

Pour illustrer cette idée, j’ai entrepris à plusieurs reprises de me lever à 5 h du matin. J’ai appris au fur et à mesure de mes échecs les éléments importants pour y arriver. Pour se lever tôt, il faut se coucher tôt. Logique, mais c’est le plus difficile. Je mettais un réveil à 5 h pour me lever sauf que je ne le faisais pas du tout, j’avais juste le réveil à 5 h pour me donner bonne conscience. Sauf que ça ne sert à rien et ça réveille toute la famille…

J’ai donc arrêté d’essayer de me lever plus tôt le temps de me reposer et de m’organiser. Pour reprendre cet objectif lorsque j’en ferai une priorité quotidienne. Comme cela, j’arrête de me mentir à moi-même en me faisant croire que je veux me lever tôt. Si je le voulais vraiment, je le ferais.

Objectif clair et précis délimité dans le temps

Maintenant, que l’on a les éléments précédents, il va être le moment de retranscrire cela en objectifs clairs, précis et délimités dans le temps.

Par exemple, je veux perdre 10 kilos pour telle date où il y a le mariage d’un tel.

Pour définir vos objectifs, je vous invite à regarder la vidéo que j’ai faite à ce sujet : Où voulez-vous aller en 2022?

Plan d’action: mettre en place la solution choisi pour répondre à la question

Puis planifier la réalisation de votre objectif en fonction du temps que vous avez, de ce que vous avez à faire pour cet objectif sans oublier les différents rôles que vous avez également dans votre vie.

J’ai également fait une vidéo à ce sujet, voici le lien.

Passer à l’action chaque jour

Prenez la décision aujourd’hui de faire une action chaque jour dans le but d’atteindre votre objectif.

Distinguez vos deux rôles principaux dans ce processus, le planificateur et le réalisateur.

Dans toute la première partie de ce processus, vous avez réfléchi, imaginer la solution et le plan d’action que vous allez mettre en place pour atteindre votre objectif. C’est le rôle du planificateur.

Lorsque vous mettez votre casquette de réalisateur, d’exécutant faites vous confiance.

Faites confiance au planificateur des tâches que vous allez maintenant réaliser. Adaptez-vous en fonction de vos impératifs, mais restez sur le plan.

En cas d’imprévu, revoyez les tâches qui ont besoin d’être replanifier dans la semaine ou pour la semaine suivante.

Notez également vos découvertes et les leçons que vous apprenez en cours de route pour que le planificateur puisse en bénéficier lors du prochain plan que vous ferez.

Mesurer l’état d’avancement de votre projet.

Dans ma vie de chimiste, il y avait un calcul pour mesurer l’état d’avancement d’une réaction chimique. C’est tout à fait valable dans un projet. Il faut que vous ayez une manière de pouvoir mesurer ce que vous faites pour voir factuellement comment vous avancez et si vous allez dans la bonne direction.

Le chemin de la vie

Que vous répondiez effectivement ou non à la question que vous cherchez à résoudre en passant à l’action importe peu. Ce qui compte le plus est d’agir dans la direction qui vous rapproche de votre objectif.

Vous en tant que personne physique, spirituelle, émotionnelle, aurez évolué dans tout le cas pour avancer sur ce chemin.

Comme on le dit souvent, l’action nous fait changer. Plus nous passons à l’action, plus nous apprenons, plus nous devons tirer les leçons de ce que nous apprenons.

Le parcours vers l’objectif est presque plus important que d’atteindre l’objectif qui vous a mis en mouvement. Si vous avez soif d’apprendre, vous savourerez le chemin parcouru peut-être bien plus que l’atteinte de l’objectif lui-même.

Bonne année 2022 avec vos bons problèmes et vos solutions !

Retrouvez-moi sur mon site Libreici.com ou sur ma chaîne Youtube Clément DERKENNE

Soyez proactif,

Amusez-vous,

Ciao!

Clément


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


0 Partages
Enregistrer
Partagez
Partagez